ATTENTION: L'adresse d'espoir Chiapas a changé, tous les mails envoyés depuis fin janvier n'ont pas été reçus, merci de les renvoyer à:
CUIDADO: El correo de Esperanza Chiapas ha cambiado, todos los correos enviados desde finales de eneros no fueron recibidos; graxias por enviarlos de nuevo a
espoirchiapasfrance@gmail.com

domingo, 18 de marzo de 2012

Assemblée populaire dans la Municipalité del Bosque, Chiapas, pour la liberté d'Alberto Patishtan!



Assemblée populaire dans la Municipalité del Bosque, Chiapas, pour la liberté d'Alberto Patishtan!


17 mars 2012, El Bosque, Chiapas.


Les compagnons de lutte, la famille, les proches d'Alberto Patishtan (prisonnier politique depuis le 19 juin 2000) avaient lancé un appel à toute la population de la municipalité d'El Bosque, Chiapas, et des villages alentours pour se réunir, mais aussi pour montrer leur soutien et leur exigence d'une rapide libération, eux qui connaissaient le professeur, qui était l'un de leur leader.

Comme nous le savons, Alberto Patishtan est actuellement en prison dans le Centre de Réadaptation Social de Sinaloa, dans le nord du pays, à des milliers de kilomètres de ses proches, après que le ministre du Gouvernement du Chiapas Noé Castanon Leon eut sollicité son transfert en dehors de l'Etat du Chiapas, le 20 novembre dernier, alors que les prisonniers politiques et lui-même se trouvaient en grève de la faim dans la prison n°5 de San Cristobal de Las Casas.


Ce sont ainsi plus de 1000 personnes qui se sont réunies, dans la municipalité del Bosque, des amis, la famille, des gens solidaires et des compagn-e-on-s. Beaucoup plus que prévu, il fallut chercher plus de sièges et de bancs pour que tout le monde puisse assister à cette assemblée.


Après avoir présenté le programme, le Professeur Martin, a pris la parole pour que toutes et tous puissent se rappeler de ces 12 ans san Alberto Patishtan. Des souvenirs douloureux, avec des témoignages de témoins qui étaient avec le professeur le jour de l'embuscade dont on l'accuse!


 




Des témoignages de la famille et d'amis ont marqué le début de cette rencontre. Des émotions fortes mélangées avec une digne rage se firent ressentir contre ces 12 années d'emprisonnement injuste et l'absence du professeur pour s'organiser et lutter se fit sentir encore plus forte!



Enfin des personnes solidaires à la cause du prisonnier politique, ont exprimé leurs commentaires et leur solidarité! Le Kolectivo Ik a présenté son accompagnement au professeur depuis son emprisonnement, commentant la force de cet homme, qui sut continuer à faire ce qu'il faisait dans la municipalité del Bosque, mais en prison, c'est à dire organiser les autres prisonniers! Ainsi fut créée l'organisation la voz del Amate.










 Furent nommée également toutes les organisations, collectifs, ONG, Centre de Droits de l'Homme.. qui ont signé la pétition pour la libération du professeur, et qui avaient signé le communiqué lu le lundi durant la conférence de presse
.
Enfin différents représentants de diverses organisations ont présenté leur soutien infaillible au Professeur et au peuple du Bosque mais aussi ont montré leurs actions de solidarité pour permettre la libération du professeur. Ainsi les compagnons de la COCYP qui se retrouvent en sit-in dans la capitale du Chiapas pour exiger la liberté de leur prisonnier, dont les femmes se sont cousues la bouche en signe de protestation, ont partagé leur lutte et leur soutien à Alberto.

   

Les professeurs de la Seccion 7 en lutte au DF, ont annoncé avoir présenté le drapeau « libération Alberto Patishtan » à chaque manifestation, devant le palais présidentiel, mais aussi devant l’ambassade des USA.
Les compagnons de la voz de los llanos, libres, ont aussi exprimé leur solidarité, et “el diablo” a pu lire un communiqué des églises chrétiennes qui annonçaient leur soutien au professeur via des prières à partir du premier mai.

 
Enfin des hommes et des femmes ont pris la parole pour réfléchir sur de nouveaux types d'actions qui se pourraient faire après cette assemblée pour exiger, le rapide retour du professeur au Chiapas, mais surtout sa libération

Exiger la liberte du profe Signez la petition

No hay comentarios.:

Publicar un comentario